1er avril

au

29 mai

Accueil > Une brève histoire de l’Art déco
Et si nous commencions par...
Une brève histoire de l'Art déco
un style international

L’Art déco, c’est un mode de vie : celui des Années folles, de la modernité et de la vitesse, que met à l’honneur le Printemps de l’Art déco, et qui se matérialise dans nos rues par des édifices publics ou privés et des décors caractéristiques.
Comme l'écrit F. S. Fitzgerald, auteur de l'immortel Gatsby le Magnifique, c'est « un mouvement né dans le champagne d'une paix retrouvée ». C'est l'époque de la renaissance, de la reconstruction des villes et des campagnes, après des années de guerre éprouvantes.

Quelques dates ?

 

Autour de 1910, les formes géométriques et la symétrie s’immiscent peu à peu dans les arts décoratifs et l’architecture ; les artistes européens développent une esthétique simplifiée. En France, le mouvement est porté notamment par André Mare et Louis Süe, décorateurs, ou Paul Iribe, dessinateur.

Mais il s’épanouit surtout dans l’entre-deux-guerres, alors que les villes détruites par la Première Guerre mondiale se reconstruisent. Face à ces paysages en ruine, les architectes et urbanistes entreprennent une restructuration audacieuse des villes et créent de nouvelles façades à caractère régionaliste ou résolument modernes : l’Art déco s’implante progressivement, notamment dans les territoires du Nord de la France, particulièrement touchés par les destructions de la guerre.

S’il fallait résumer l’Art déco en une date fondatrice, ce serait celle de 1925 : l’ouverture de l’Exposition Internationale des Arts décoratifs et industriels, à Paris, qui consacre le succès des lignes simples et épurées face aux volutes de l’Art nouveau. Ce sera le style qui triomphera dans le mobilier, les arts décoratifs et l’architecture des années 20 et 30.

Les Nouvelles Galeries au lendemain de la guerre, Amiens

Les Nouvelles Galeries au lendemain de la guerre, Amiens

Les Nouvelles Galeries, Amiens

Les Nouvelles Galeries, Amiens

Art nouveau ou Art déco ?

 

L’Art Nouveau, tout en courbes et volutes, prédomine entre 1890 et 1910 ; il célèbre la nature foisonnante, toute en courbes, volutes et couleurs. Il reste célèbre notamment pour les dessins d’Alphonse Mucha, les entrées de métro d’Hector Guimard ou encore, du côté de la Belgique, pour les constructions de Victor Horta.

L’exubérance et l’esthétique chargée de l’Art Nouveau, cependant, lassent les créateurs et suscitent en réaction un retour à l’ordre.

L’Art déco revient à des lignes plus géométriques et épurées ; la ligne droite et les angles s’affirment dans le mobilier et les façades, à travers les bow-windows, les motifs de brique ou de béton ; les ouvertures sont encadrées par des pilastres et surmontées par des frontons géométriques.
​Les motifs tendent à l’abstraction, la simplification ; en témoignent les spirales géométrisées, les motifs végétaux et floraux couramment forgés ou moulés sur les façades.

Hôtel Tassel, Bruxelles

Hôtel Tassel, Bruxelles - © Sophie Voituron

Piscine de Bruay-la-Buissière

Piscine de Bruay-la-Buissière - © Brigitte Baudesson

Immeuble Les Arcades

Immeuble Les Arcades - Les Arcades, Tourcoing

Gare de Lens

Gare de Lens - © Sarah-Roynette

Façade Art déco, Arras

Façade Art déco, Arras

Rue Louis Duflos, Boulogne-sur-Mer

Rue Louis Duflos, Boulogne-sur-Mer

Ancienne Piscine découverte de Caudry

Ancienne Piscine découverte de Caudry - © OT Cambrésis

Villa Sdez, Lambersart

Villa Sdez, Lambersart

Habitation Rue César Franck, Lille

Habitation Rue César Franck, Lille

Clocher de l’église de Lamotte-Warfusée (80)

Clocher de l’église de Lamotte-Warfusée (80)

Et Chez nous, dans Les Hauts-de-France ?

 

C’est avec la guerre que tout commence…

Occupées, abandonnées, bombardées, dynamitées, les villes du Nord souffrent cruellement de la Première Guerre mondiale. Dès 1919, avec le retour progressif des habitants, les municipalités entreprennent de grands projets d’urbanisme, tels les Plans d’aménagement, d’embellissement et d’extension. Des architectes et urbanistes sont missionnés, comme Louis Duthoit à Amiens, Pierre Leprince-Ringuet à Cambrai, Louis Guindez à Saint-Quentin.

Si l’Art déco s’incarne souvent dans l’architecture des édifices publics (postes, gares, beffrois, hôtels de ville, équipements sportifs, etc.), on le retrouve aussi dans les commerces (L’Homme de Fer à Douai, À la Ville de Limoges à Lens, etc.) les églises (Cambrésis, Haute Somme, Val de Somme, Chauny, etc.), mais aussi les immeubles, maisons et villas particulières. Il suffit de lever les yeux pour discerner sur les façades les éléments phares de l’Art déco : les ferronneries géométriques, les motifs floraux, les ouvertures à pans coupés ou les fenêtres en saillie, si caractéristiques !

Halle aux poissons, Chauny
Salle des œuvres sociales, Billy-Montigny
Eglise Saint-Martin de Masnières, Cambrésis

Quelques spécialités ?

 

Le béton est le matériau star de l’architecture Art déco ; facile à façonner et bon marché, on le trouve brut ou travaillé, autant en structure qu’en façade. Il se prête particulièrement aux sculptures et aux décors moulés. Dans le Nord de la France, il se marie couramment avec la brique, matériau local par excellence.

L’Art déco, c’est avant tout un style décoratif, qui fait appel aux métiers d’art traditionnels. Les intérieurs sont lambrissés, le mobilier s’empare des bois exotiques et précieux. Les arts du feu sont à la mode : céramique, verre, fer forgé envahissent les maisons. La mosaïque et les bas-reliefs moulés enrichissent avec élégance et sobriété les façades et enseignes de boutiques, par leurs couleurs, volumes et motifs travaillés. La lumière naturelle entre par les vitraux, verrières et portes vitrées; la ferronnerie s’empare des grilles, portails, garde-corps.

Galeries d’images

Le Casino, Saint-QuentinLe Casino, Saint-Quentin

Façade Art déco, DouaiFaçade Art déco, Douai

Eglise Saint-Martin de Bernes (80)Eglise Saint-Martin de Bernes (80)

La Piscine, RoubaixLa Piscine, Roubaix

© Alain Leprince M.A.I.A.D Roubaix

Escalier de l’Hôtel de Ville d’AlbertEscalier de l’Hôtel de Ville d’Albert

Salle Sthrau, MaubeugeSalle Sthrau, Maubeuge

Envie d'en découvrir plus ?

Consultez les pages suivantes

Lens-Liévin

Lens-Liévin

Béthune-Bruay

Béthune-Bruay

Arras Pays d'Artois

Arras Pays d'Artois

Lille

Lille

Cambrésis

Cambrésis